Vous êtes sur :

29 août 2017

0

Tout savoir sur le langage corporel

Découvrez dans cette vidéo, les astuces du langage corporel pour obtenir un « OUI » !

 

Goulwenn : Bonjour tout le monde, c’est Goulwenn Tristant du livre « Comment je me suis constitué un patrimoine de plusieurs millions d’euros avec  un salaire de 1.750 euros.  Aujourd’hui, je suis content de vous retrouver pour vous parler d’une nouvelle thématique, une thématique qu’on n’a pas l’habitude d’aborder lors des interviews de tout ce qu’on peut voir sur le Net, sur les plateformes, sur tout ce qui se fait en vidéo, on va vous parler du langage corporel avec Manu Piquemal. Alors Manu, enchanté.

Emmanuel : Salut.

Goulwenn : Pour ceux qui ne te connaissent pas, est-ce que tu peux te présenter par rapport à ton parcours, par rapport à ce que tu fais, des ouvrages que tu as pu écrire et voilà pour que l’internaute sache de quoi on va parler concrètement ?

Emmanuel : Ça marche, avec plaisir. Moi je m’appelle donc Emmanuel Piquemal, je suis ostéopathe à la base, passionné et j’ai écrit des livres en développement personnel depuis maintenant six ou sept ans, j’en ai quatre qui sont sortis, le dernier qui s’appelle « Devenir chanceux » qui est sorti le mois dernier, et en fait je suis passionné par tout ce qui touche à l’être humain et son rapport au monde et en fait Goulwenn on s’est contactés je crois en 2015.

Goulwenn : Un an et demi, deux.

Emmanuel : Oui, parce que j’avais lu son bouquin sur l’immobilier, je l’avais trouvé génial et j’avais envoyé un mail, il m’avait rappelé et on a trouvé enfin le temps de se voir après un an et demi, deux ans.

Goulwenn : C’est ça.

Emmanuel : Et en fait, moi ce qui me passionne c’est notamment les techniques d’influence, tout ce qui est langage corporel, langage oral dans le discours, l’intonation, ce genre de choses et tout ce que j’appelle le langage environnemental, c’est-à-dire tout ce qui nous entoure, la maison qu’on va avoir, les types de projets immobiliers qu’on va avoir, tout a un sens, tout est information et en fait voilà on en discutait tout à l’heure, on s’aperçoit que dans les vidéos qu’il y a sur l’immobilier, moi je suis passionné, j’ai lu à peu près tous les bouquins comme ça qu’on peut trouver sur le marché, et j’ai vu énormément de vidéos, ça revient assez souvent sur la même chose en fait et on s’est dit.

Goulwenn : …

Emmanuel : Voilà, et c’est bien parce que c’est à chaque fois des expériences différentes et ça conforte, mais on s’est dit que ça pouvait être intéressant de parler de techniques d’influence, de voir comment un agent immobilier peut nous influencer dans telle ou telle direction, comment nous on peut influencer un acheteur dans notre sens et voilà que ça serait pertinent d’en parler dans une vidéo parce que ça se fait pas souvent, voire pas du tout pour le moment.

Goulwenn : Voilà aujourd’hui donc vous l’avez compris, on va vous parler de langage corporel pour vraiment mettre toutes les chances de votre côté lorsque vous aurez affaire à un agent immobilier, lorsque vous aurez affaire à un banquier pour voilà pour aller chercher le oui, donc comment aller chercher le oui, comment mettre les chances de votre côté pour justement que votre projet se réalise. Alors Manu, voilà Manu si tu veux nous parler un peu toi qui es plus pointu que moi sur tout ce qui est langage corporel, si tu veux qu’on en parle justement à travers mon expérience, à travers tout ce que j’ai pu faire dans l’immobilier.

Emmanuel : Alors en immobilier, enfin de manière générale, ce qu’il faut bien comprendre c’est que absolument tout a un sens. Tout est information et la majorité des informations qu’on va percevoir dans l’environnement viennent de manière visuelle et en fait souvent on se dit la persuasion ça va venir, je vais persuader quelqu’un, le banquier ou l’agent immobilier ou le vendeur, si on fait un achat en direct, je vais le persuader en discutant. En fait, ce qu’il faut bien comprendre c’est que la persuasion elle commence bien avant, donc je crois que toi par exemple dans ta présentation des dossiers, la technique de persuasion du banquier va commencer avant même que tu le rencontres quand tu vas lui laisser le dossier, c’est ça ?

Goulwenn : Voilà c’est tout à fait ça, c’est ce que j’explique et c’est vraiment le point sur lequel j’insiste dans mes conférences, c’est la présentation du dossier, voilà. L’agent pas l’agent immobilier pardon, le banquier va vous demander toute une liste de papiers mais le but c’est pas de lui rassembler cette liste de papiers et lui apporter sur le bureau. Il faut savoir que le banquier, des clients comme vous, il en a des dizaines, il y a des dizaines de dossiers à traiter et justement il faut qu’il s’y retrouve et le but voilà, moi comment je faisais, la technique que je faisais qui est un truc tout simple, le B A BA pour moi, c’est vraiment tout classifier, c’est plusieurs pochettes, une pochette pour les relevés bancaires, une pochette pour les trois derniers relevés de banque, une pochette pour les impôts, que chaque thématique soit classifiée dans une pochette et ça c’était moi c’est ce que je faisais, mais maintenant avec les années d’expérience que j’ai, moi je pousse le vice un peu plus pour aller chercher vraiment un oui. Maintenant on sait que les taux actuellement sont extrêmement bas, c’est pas toujours facile d’avoir acceptation d’un prêt bancaire, donc il faut vraiment le but c’est de se mettre le banquier dans la poche, mais comment se mettre le banquier dans la poche ? c’est d’agrémenter encore plus ses dossiers, c’est-à-dire présenter un PDF ou un PPT, voilà présenter votre projet, présenter vos comptes, présenter votre future acquisition, des photos de l’intérieur, de l’extérieur,

Emmanuel : Des plans qu’on a faits quand il y a des travaux.

Goulwenn : Des plans tout chiffrés, mais il faut que ça reste encore, il ne faut pas faire tout un pavé, il faut que ce soit simple de lecture pour le banquier, il faut que ce soit facile, il faut qu’au premier coup d’œil il comprenne tout, il voit les chiffres, que les chiffres lui parlent et déjà ça le banquier il n’a pas l’habitude de voir des gens qui vont lui apporter un PPT ou un PDF, il n’a pas l’habitude, donc déjà le fait de voir ça le banquier il va se dire wahou vous allez le scotcher. Il y a des gens que j’ai rencontrés qui vont encore beaucoup plus loin que ça, qui font des plans 3D, qui font des vidéos, qui vont présenter carrément une vidéo au banquier avec un plan 3D de leur future acquisition, d’un plan 3D de l’extérieur, de l’intérieur, des différentes superficies, tout ça et le banquier quand il voit ça qu’est-ce qu’il se dit ? devant moi j’ai quelqu’un de vraiment de sérieux quoi et même si en amont le dossier il n’est pas top, la personne n’a pas forcément de grands revenus, de gros revenus, c’est un dossier qui est un peu litigieux, mais le fait de présenter un dossier comme ça, le banquier va se dire je ne peux pas, je n’ai jamais vu un tel dossier, je ne peux pas le laisser partir et je sais que si je le laisse partir, il va se faire financer ailleurs parce qu’il présente un super dossier, vous allez le scotcher, il y a même des gens qui ont apporté un type de dossier comme ça avec des vidéos en 3D et je sais en connaissance de cause que ce projet, que ce dossier a fait le tour de l’agence tellement qu’ils n’avaient jamais vu ça. Donc voilà, c’est vraiment tu fais bien d’en parler, il faut vraiment accentuer ce point sur la présentation de votre dossier.

Emmanuel : Le dossier, ça va être une image de votre projet, mais surtout ça va être une image de vous, c’est-à-dire que c’est un peu comme une carte de visite qu’on laisse et ça va donner une idée de la qualité de votre travail, la qualité de votre implication.

Goulwenn : Tout à fait.

Emmanuel : C’est vraiment une représentation pas que de votre projet mais une représentation de la manière dont vous allez gérer les choses, de la manière dont vous gérez votre vie, et donc c’est vraiment important d’être carré. Alors, on parlait de langage corporel, on s’y colle, on analyse un peu ton langage corporel dans les dernières minutes là ?

Goulwenn : Oui bien sûr.

Emmanuel : Un truc intéressant, il y a plusieurs choses à regarder, d’accord ? parce qu’en fait la majorité des informations que l’on prend de la personne, ça ne vient pas uniquement de ce que l’ont dit mais ça vient donc de la posture et des gestes qu’on fait avec les mains. Pourquoi c’est important ? on va analyser certains gestes de Goulwenn, mais c’est important parce que en fonction du langage corporel de votre banquier, vous allez savoir quand vous êtes en train de le perdre ou au contraire c’est gagné. Alors par exemple, quand tu, donc vous allez vous repasser la vidéo après.

Goulwenn : C’était pas prévu qu’il me fasse un truc en direct, il analyse mon langage corporel en direct, là je m’y attendais absolument pas, je suis comme vous je vais découvrir ce qu’il va me dire.

Emmanuel : Mais c’est intéressant parce que ça révèle des choses sur sa manière d’être qui est toujours sincère et c’est ça qui m’avait plu dans son bouquin et voilà, l’idée c’est vraiment de travailler en transparence et d’être toujours en sincérité, l’idée c’est d’être dans la persuasion pas dans la manipulation. La manipulation c’est quelque chose de malhonnête, la persuasion ça va être quelque chose d’honnête, on va être dans le travail d’équipe avec le banquier exactement comme avec l’agent immobilier. Donc par exemple, selon ce que tu disais quand tu parlais par exemple d’un dossier qui est un peu litigieux, tu as eu tendance, c’est des petits mouvements à te mettre un peu en arrière et à faire des micros expressions comme ça, ce qui veut dire c’est un peu plus difficile, donc si le banquier parce que là on parle du banquier mais ça pourrait être l’agent immobilier, vous dites une chose et il vous dit ah oui oui ça m’intéresse mais en même temps il a un petit mouvement de recul et il crispe un peu le visage, c’est pas fait, donc il faut aller chercher un peu plus d’informations et essayer de régler le problème.

Goulwenn : D’accord.

Emmanuel : Au contraire quand tu as dit mais la vidéo permet de rattraper le truc, tu t’es repenché un peu en avant, ton visage s’est relâché, tu as plus souri, on s’est regardés, ça veut dire que il y avait une détente en toi, il y avait une sensation de confort. Grosso modo dans le langage corporel, c’est vraiment binaire, c’est soit la personne est en situation de confort et ça va plutôt bien se passer, soit elle est en situation d’inconfort, inconfort elle est plutôt sur la retenue à l’arrière, les bras plutôt croisés, c’est une manière générale il n’y a pas de règle absolue, et plutôt refermée. Quand elle est en situation de confort, elle revient vers l’avant, elle est plus souriante. Selon ce que tu disais, tu avais différents types de gestes, quand tu parlais des choses, d’expériences que tu as vécues, tu avais des gestes plutôt vers toi, c’était pas un geste de prendre, c’était vers toi vraiment.

Goulwenn : D’accord.

Emmanuel : Quand tu parlais de projet global, tu faisais une forme ronde, ce sont des choses qui sont naturelles et qu’on a tous et le fait de le faire, c’est analysé en temps réel par le banquier qui est en face de vous, l’agent immobilier, et du coup ça peut le rassurer, l’idée de dire que c’est un travail d’équipe, de choses comme ça. Tout ça ce sont des éléments qui sont importants parce que encore une fois notre discours est important pour une petite part, mais la majorité des informations comme tu le disais sont visuelles, d’où l’importance des plans en 3D, j’en fais aussi, des plans carrément en vidéo je ne l’ai jamais fait mais peut-être que je le ferai pour certains projets, pour aller persuader la personne de travailler avec nous.

Goulwenn : Faire ce que les autres ne font pas tout simplement.

Emmanuel : Exactement, être différent, se distinguer. Un autre truc qui est vraiment important, c’est la première impression. On a beau dire, on a beau faire, on est absolument tous soumis, tous les êtres humains donc Goulwenn, moi, vous, on est tous mis au biais de la première impression et au biais de confirmation, c’est-à-dire que dès les premiers instants, ça peut même aller à la prise de rendez-vous, mais on va se dire vous êtes assis dans la banque et le banquier arrive vers vous en disant bonjour Monsieur Piquemal ou bonjour Monsieur Tristant, les premiers, le premier regard qu’il va poser sur vous, ça va orienter, ça va conditionner tout ce qui va se passer après. C’est pour ça que c’est important d’être bien habillé, de faire attention, quand on, j’allais dire quand on a des cheveux, pas comme nous, des cheveux ou qu’on est une femme c’est d’aller chez le coiffeur, de bien se saper parce que ces premiers instants, on a beau réfléchir, on a beau de pas être superficiel, ces premiers instants sont absolument fondamentaux parce qu’ils vont conditionner tout le reste. Si la personne elle me prend en grippe d’emblée, tout ce qu’on va pouvoir dire va être sous-évalué et regardé d’un mauvais œil et tout ce qu’on va dire de négatif va être encore plus exacerbé, tandis qu’au contraire si on est bien habillé, qu’on est carré, qu’on a un bon dossier, que le dossier est propre, il est classe, qu’on va avoir l’ordinateur, moi je vais avec l’ordi carrément, tu parlais de PDF ou de Power Point, moi j’ai toujours l’ordi et un dossier sous le bras, ça va donner une image beaucoup plus sérieuse et donc la personne va nous apprécier d’emblée et du coup c’est physiologique, ça s’appelle le biais de confirmation, il y a l’effet de halo enfin plein de choses comme ça, tout ce qu’on dira, si la personne nous apprécie au premier regard avant même qu’on ait dit un seul mot, tout ce qui va être positif elle va avoir tendance à le surévaluer, à le surestimer donc ça ira dans notre sens, et tous les petits points négatifs de notre projet ils auront tendance à être mis de côté parce qu’en fait on est des êtres humains mais on est très basiques et on a besoin de finalement peu d’informations pour se faire une idée sur la personne en fait et ça me semblait important de le dire parce que finalement on n’en parle pas beaucoup et c’est la même chose quand on va aller rencontrer un agent immobilier, tout va donner des informations sur l’agent immobilier et nous-mêmes on va donner des informations sur nous, si l’agent immobilier il est habillé en costume ou il est habillé en mode très relax, sa manière de parler, l’intonation de la voix, est-ce qu’il est confiant, est-ce qu’il fait juste une visite pour remplir sa fiche, tu sais ça ça arrive souvent.

Goulwenn : Oui bien sûr.

Emmanuel : Ils font juste nous faire la visite mais ils en ont rien à faire qu’on fasse l’affaire voilà et la position de parler de l’agent immobilier quand on commence à parler prix, moi je sais que j’ai tendance à serrer un peu la vis, le fait de voir en fait son langage corporel, s’il se referme ou si au contraire il est très ouvert ou si il réfléchit, en fait d’observer pas que le discours mais d’observer toute sa posture, ça permet de savoir comment on va orienter le discours par la suite, ça ça me semble important.

Goulwenn : Penser que le banquier quand il va vous voir pour la première fois, quand il va vous voir tout simplement, il a 30 minutes pour vous découvrir, un rendez-vous ça dure 30 minutes, 45 minutes, donc il a juste ce laps de temps pour savoir quel personnage est en face de lui. Donc déjà c’est vraiment très important, il va se fier à ce qu’il va voir, ce qu’il va se dégager de vous, donc votre tenue vestimentaire, le dossier, il n’aura pas beaucoup d’informations, il va vous voir 30 minutes, en 30 minutes il doit faire vraiment un check-up complet de la personne en face de lui, savoir s’il peut oui ou non lui prêter 100.000 euros, 200.000 euros, 300.000 euros, s’engager avec lui oui ou non, voilà ça va être, c’est le dossier qui va le refléter, c’est votre façon de s’habiller qui va le refléter, il n’aura pas grand-chose, il n’aura pas le temps d’aller dîner au restaurant avec vous, d’aller boire un coup avec vous, d’aller faire un match de tennis avec vous, il aura juste la vision du personnage qu’il aura en face de lui, donc c’est vraiment des éléments très importants.

Emmanuel : Il y a un truc qu’on n’a pas dit aussi, c’est l’importance du sourire et du regard, ça c’est juste fondamental, on a tendance à travailler avec les gens qu’on apprécie, donc une chose qui va être fondamentale, ça va être de regarder le banquier dans les yeux sans insistance évidemment, c’est toujours une question de dosage, lui sourire sincèrement, l’idée c’est d’être sincère, d’apprécier l’autre et de se dire ok on cherche un travail d’équipe donc on va sourire sincèrement, donc quand on sourit en fait naturellement on va être jugé par la personne en face, donc quand vous souriez et que vous souriez sincèrement, que vous avez tout le visage qui sourit, le banquier va vous trouver plus intelligent, plus compétent, plus sympathique et du coup ça va aller dans le sens de votre dossier. Si pardonnez-moi mais si vous faites la gueule, ça va moins bien marcher, ça paraît intuitif mais ça a été prouvé que juste le fait de sourire ça nous rend plus compétent et plus intelligent, alors que ça n’a rien à voir avec la compétence mais ça joue, le fait de porter des vêtements sombres aussi ça augmente le niveau de compétence, c’est qu’une couleur, ça paraît étonnant mais tous ces petits trucs ont une influence, ça permet mis bout à bout d’augmenter vos chances que le dossier soit accepté parce que c’est quand même le truc crucial, vous avez fait la plus grosse partie du travail, moi je trouve que c’est d’aller trouver le bien et de négocier exactement le bon prix, après l’argent quand on a un bon produit, l’argent on arrive à le trouver que ce soit par les banques ou par d’autres biais, il y a toujours des stratégies.

Goulwenn : C’est tout un cahier des charges à respecter, la pièce de théâtre comme je l’appelle avec le banquier pour négocier au meilleur taux, quand il y a plein de choses à négocier, la visite du bien c’est encore une autre pièce de théâtre à apprendre, après voilà comme tu le dis il y a tout ce qui est langage corporel aussi, voilà si vraiment vous voulez lier tout à bout les bonnes stratégies pour gagner sur tous les fronts, il faut vraiment ne rien négliger, le langage corporel en fait partie.

Emmanuel : Merci.

Goulwenn : En tout cas, est-ce que tu avais autre chose à dire Manu sur ton expérience du langage corporel ?

Emmanuel : J’aurai bien aimé aborder oui par rapport l’agent immobilier parce que enfin je ne sais pas comment tu travailles, je crois que tu travailles avec des agents immobiliers, moi je travaille systématiquement avec des agents immobiliers pour des raisons de sécurité, pour des raisons de facilité, pour des raisons de temps aussi, il y en a on va vraiment pouvoir faire un travail d’équipe, on va faire un achat, deux achats, trois achats, il y en a certains qui vont nous voir juste comme des portefeuilles et donc c’est important par exemple la poignée de mains, c’est tout bête, mais un agent immobilier qui va arriver, qui va vous prendre la main, la main vraiment orientée vers le bas, qui va vous prendre la main comme ça et qui va serrer bien fort, ça veut juste dire toi je vais te bouffer et tu es cuit. Si par contre on est sur une position équitable, serrer les mains verticales, une poignée de main ferme sans plus et puis on relâche, on est plus dans une situation d’équité. Dans toute relation, il y a une relation de dominant-dominé grosso modo, mais l’agent immobilier qui va être dans une position plutôt neutre et qui va on va voir quand on va parler qui va être dans une position de compréhension, d’écoute, qui va nous poser plein de questions sur notre projet, ça nous donne des informations sur est-ce que j’ai envie de travailler ou pas avec lui. Ce qui est important, c’est de l’analyser pour voir s’il va juste chercher à tirer son épingle du jeu ou pas. Il y a un autre point qui est important.

Goulwenn : Si je veux le manger l’agent immobilier, je lui serre la main vers le bas.

Emmanuel : Voilà, vers le bas c’est ça et tu serres bien et tu écrases bien et là ça ne va pas bien se passer pour lui, mais l’idée c’est de voir ça c’est voir à court terme, c’est de la manipulation, quand on veut voir à long terme et tous les gens qui réussissent ont une vision à long terme, à 10, 20, 30, 40, 50 ans, il vaut mieux faire un travail d’équipe et être dans la collaboration plutôt que dans le fait d’écraser l’autre. Un point qui est important aussi.

Goulwenn : C’est ce que je dis à chaque fois, je le répète, c’est tout seul on va plus vite mais à plusieurs on va plus loin.

Emmanuel : C’est ça et il faut bien choisir les personnes avec qui on bosse. Il y a un truc aussi qui est bon à savoir, c’est que nous on se dit pour gagner 10.000 euros c’est important pour nous 10.000 euros quand on achète un bien, mais pour certains agents immobiliers par rapport à la commission d’agence et ce qu’ils touchent par rapport à la commission d’agence, eux le travail à fournir ça va leur apporter juste 100 ou 200 euros, donc ils ne seront pas forcément motivés alors que pour nous on va économiser 10.000 euros, eux ça va être 100 ou 200 ou 300 euros, donc il faut bien le savoir et bien en parler clairement aussi avec l’agent immobilier et là pareil quand on parle d’argent des commissions et tout ça, observez le langage corporel de l’agent immobilier, si il est dans la compréhension, dans pas l’agressivité mais l’attention vers vous, c’est bien mieux que si il est complètement renfermé et qu’on voit qu’il ne va faire aucun effort parce que encore une fois c’est à l’achat que se fait vraiment le coup et c’est vraiment un travail d’équipe quoi.

Goulwenn : C’est l’achat qui va définir si oui ou non vous allez faire une bonne opération.

Emmanuel : C’est ça, que ce soit de la location ou de la vente ou de l’achat.

Goulwenn : La rentabilité se fait déjà lors de l’achat.

Emmanuel : C’est ça.

Goulwenn : Lors de la négociation.

Emmanuel : Oui.

Goulwenn : Encore une fois la négociation, c’est juste une question à poser, ça c’est la négociation je l’évoque dans d’autres vidéos ou dans diverses conférences mais la négociation voilà c’est juste une question et c’est vraiment la base de la base, la base de la rentabilité c’est la négociation, c’est l’achat.

Emmanuel : Je peux juste finir sur le dossier ?

Goulwenn : Je t’en prie Manu.

Emmanuel : On a parlé du dossier tout à l’heure, un point qui est important, ça paraît basique et ça paraît impossible à fonctionner, mais on est des êtres humains donc on est très basiques, en fait quand vous prenez un dossier, si vous imprimez votre dossier sur du  papier 80 grammes avec juste une agrafe qui le relie, votre dossier va paraître basique et trop simple, tandis que si juste vous mettez un trombone ou que vous le reliez à quelque chose de plus lourd, que vous l’imprimez sur du.

Goulwenn : 100 grammes, glacé.

Emmanuel : Voilà, avec du papier 90 grammes, glacé ou 100 grammes, le dossier va être plus lourd et en fait psychologiquement si le dossier est plus lourd, ça veut dire que le contenu est plus lourd et donc plus important, donc en fait on peut influencer le banquier ou l’agent immobilier ou le notaire peu importe, on peut les influencer indirectement et inconsciemment juste avec le poids du dossier parce plus le dossier va être lourd, plus il va se dire ce dossier a du poids donc il a de l’importance, donc pour moi il a plus d’importance donc je vais y prêter plus d’attention et c’est un dossier qui a plus de valeur, ça paraît très étonnant mais c’est l’étude scientifique qui nous ont appris ça.

Goulwenn : Encore une fois là si vous voulez réussir, faites ce que font la minorité des gens et non pas la majorité. Plus vous faites ce que font la majorité des gens, plus vous vous planterez, voilà, ce n’est pas compliqué, ceux qui réussissent, c’est qui ? c’est une minorité de personnes, donc faites ce que font la minorité des gens, voilà tout simplement.

Emmanuel : Ça marche.

Goulwenn : En tout cas Manu merci de m’avoir accueilli dans ton endroit, dans ton décor idyllique, j’espère que cette vidéo vous a plu, surtout n’hésitez pas à la faire partager pour en faire réfléchir davantage, n’hésitez pas à la partager pour faire réfléchir un maximum de personnes et pour influencer d’autres personnes, voilà véhiculez cette vidéo à vos amis qui seraient dans le besoin, qui s’intéressent à l’immobilier, à l’investissement immobilier et pensez aussi à mettre un petit like et si ce n’est pas encore fait pensez à télécharger mon dernier livre entièrement gratuit et téléchargeable dans le lien qui se trouve en haut, qui se trouve au-dessous ou en dessous dans le descriptif « Trouver et acquérir la bonne affaire avant tout le monde » eh bien Manu j’espère te retrouver prochainement pour de nouvelles vidéos.

Emmanuel : Oui avec plaisir, pensez à vous abonner à nos chaînes.

Goulwenn : Voilà, Goulwenn Tristant pour la mienne.

Emmanuel : Emmanuel Piquemal pour la mienne.

Goulwenn : Voilà et moi je vous dis à très vite pour de nouvelles vidéos et de nouveaux témoignages. À bientôt, bye bye.

Emmanuel : À bientôt.

Écrit par : Goulwenn Tristant

N'hésitez pas à réagir !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

commentaires
Vous avez déjà vécu cette expérience ? Comment avez-vous procédé ? Quelle leçon en tirez-vous ?

Contactez-moi afin de partager votre expérience avec tous les internautes !

Retrouvez aussi Goulwenn

champion du monde d'ultra triathlon 2016

Sur son autre blog

Et sur sa chaine youtube

la chaine 100% positive et inspirante

Glossaire immobilier

Trouvez la définition d'un mot technique cité sur ce site